Le saviez-vous ? - eco-dosette

La consommation de café via les machines à capsules a explosé ces dix dernières années grâce à la commercialisation de la populaire "machine Nespresso", appartenant à la multinationale Nestlé. En France, 40% de la population consomme quotidiennement du café. 

Parmi eux, 80% utiliseraient un tel appareil. Une consommation qui s'élève à plus de 1 milliard de Nespresso par an. Le nombre de déchets engendré par ce système est catastrophique : l’utilisation de l’aluminium a un fort impact écologique, de son extraction à son utilisation bien qu’il ait l’avantage d’être entièrement recyclable. 

 Résultat de recherche d'images pour "capsule nespresso dechet"

 

À son lancement la capsule 100% aluminium de Nespresso n'avait pourtant pas les structures nécessaires pour être recyclée. De plus, il ne s’agit pas du plus simple des processus de recyclage en raison du contact entre aluminium et marc de café humide. Il aura fallu que la marque crée des endroits de collecte pour les capsules usagées et surtout créer des machines de recyclage capables de séparer les deux éléments constituant les capsules à café.

Bien que Nespresso se soit lancé dans un recyclage intense ces dernières années, seulement 1 capsule sur 5 serait insérée dans ce processus selon la marque. En Suisse, le pourcentage augmente avec 60% des capsules recyclées. En termes de pollution en CO2, une tasse de café Nespresso équivaut à 46gr de CO2 dégagés, soit un trajet de 156 m en voiture. 

 Résultat de recherche d'images pour "capsule nespresso dechet"

 

Qu'en est-il du café ?

Le prix des dosettes Nespresso commence à 30 centimes, soit un kilo de café à 60 euros. Avec un paquet de 1 kg d'un café bio et équitable à 18 euros et en tenant compte de la même quantité de café qu'une capsule originale, soit 5 à 7 gr, votre café vous coutera 10 centimes. Nestlé prétend acheter son café 30 à 40% plus cher que le prix du marché à plus de 70'000 caféiculteurs. Cette déclaration sur le prix d'achat n'est pas vérifiable, car la firme ne permet pas d'accéder à ce niveau d'information.

 

L’aluminium utilisé pour la confection des capsules porte à confusion due à sa toxicité. Dès 2003, l’Institut de veille sanitaire en France (InVS) a déclaré que « de nombreuses études montrent que l’aluminium peut-être toxique pour les plantes, les animaux et l’homme ».

 

Image associée

 

L’aluminium est un élément naturel et le métal le plus abondant de l’écorce terrestre. C’est seulement en contact prolongé, répété et à proximité que l’aluminium deviendra un facteur à risque pour la santé. La majorité des concurrents de Nespresso fabriquent des capsules en plastiques, en carton ou encore en matières biodégradables. Si vous êtes plutôt pour les capsules en plastiques, ou même en plastique biodégradable, il y a de fortes chances pour que vous incorporiez sans le savoir des micros plastiques. Une étude montre que le simple contact de nourriture ou de boissons avec un emballage plastique nous fait ingurgiter ses microparticules

 

Avec n'importe quel café à l'unité (type dosette), du également au suremballage du produit, nous produisons 8 à 10 fois plus de déchets qu'avec du café en vrac. Recycler est important, encore faudrait-il pouvoir le faire. Certaines capsules contiennent du carton à l'extérieur, du plastique à l'intérieur, il n'y a donc plus rien de recyclable et tout fini à la poubelle. Quant aux produits plastiques biodégradables, il s’agit d’une fausse bonne idée. Ici, « bio » ne veut pas dire qu’il est issu de l’agriculture biologique, mais de la biomasse (matière organique végétale ou animale) de sous-produits agricoles, bois et bien d’autres, même du pétrole : on accepte effectivement sous le terme « bioplastique » des éléments fabriqués avec 70% de pétrole. Le bioplastique est écologique seulement s’il n’est pas fabriqué avec du pétrole, qu’il ne concurrence pas les cultures agricoles et qu’il ne soit pas issu d’OGM. La production de bioplastique coûte plus cher que le plastique traditionnel, car il demande plus de ressources (terrains, quantités, machines, énergie…). Les véritables alternatives aux plastiques sont les matériaux et objets réutilisables.

 

 

Le marché du café en capsule atteint un chiffre d’affaire de 1,074 milliard d'euros en France et est détenu par trois principaux acteurs : Nestlé (Nespresso et Nescafé), Jacob Douwe Egberts (L'Or, Jacques Vabre, Grand-Mère....) et Lavazza (Carte noire).

Lien-Sources: 

https://www.in-fuseon.com/2012/06/20/nespresso-tres-fort-de-cafe/

https://pages.rts.ch/emissions/abe/515911-espresso-en-capsule-abe-a-souleve-le-couvercle.html

https://lactualite.com/art-de-vivre/pour-ou-contre-la-dosette/

https://www.consoglobe.com/bioplastique-plastique-vegetal-fantastique-4476-cg

https://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/DossierComplexe.aspx?doc=aluminium-dangereux-pour-la-sante

https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2018/12/16/oui-les-dosettes-de-cafe-en-aluminium-sont-cheres-polluantes-et-peu-recyclees_5398374_4355770.html